Prises de tête

 Le podcast Prises de tête donne, à travers 3 épisodes d’environ 20 minutes, la parole à 3 patients migraineux qui se battent contre cette maladie invisible. Découvrez les histoires de vie et de résilience de ces héros du quotidien.

L’organisation mondiale de la santé (OMS) a classé la migraine parmi les vingt maladies ayant le plus fort impact sociétal et émotionnel du fait de sa grande prévalence et du retentissement qu’elle induit. Avec une nette prédominance féminine (environ 3 femmes pour un homme), elle se hisse même à la neuvième place si elle n’est considérée que dans cette population féminine. Parce que la migraine touche près de 20 % de la population adulte, mais qu'elle reste une maladie silencieuse, le podcast Prises de tête donne, à travers 3 épisodes d’environ 20 minutes, la parole à 3 patients migraineux qui se battent contre cette maladie invisible. Découvrez les histoires de vie et de résilience de ces héros du quotidien.
Dans le premier épisode, découvrez le parcours de Céline qui “fait partie de ces héros du quotidien qui se battent avec force et imagination contre un ennemi invisible”. Dans la plupart des cas, la migraine est une maladie qui arrive sans crier gare. Mais pour Céline, c’est un traumatisme crânien, suite à un accident de snowboard, qui déclenche ses premières crises de migraine et qui a fait basculer sa vie. Après une perte de mémoire d’une dizaine d’heures, des fortes crises de migraine commencent à se développer, ce qui la pénalise beaucoup dans ses études alors qu’elle est encore en prépa et en école de commerce. En effet, pour un migraineux sur quatre, la sévérité des crises entraîne un retentissement socioprofessionnel important. Et 35 % des migraineux de la population générale ont une perte de productivité d’au moins 6 jours par trimestre avec pour 20 % d’entre eux, une perte de productivité qui dépasse les 11 jours. Le témoignage de Céline est complété par l’éclairage d’Esther Lardreau, docteur en histoire de la médecine, sur les raisons historiques d’une maladie toujours stigmatisée : “Cette pathologie révèle une forme d'inadéquation entre l’individu migraineux et la société. Les patients se créent une autre vie, un autre monde, invivable.” Puis dans le deuxième épisode, on entend le témoignage de Laurent, 66 ans. Il est architecte à Paris et souffre depuis toujours de violentes crises de migraines : "Je me rappelle avoir souvent dû me coucher dans le noir pendant plusieurs jours à attendre que ça passe, car à l'époque, il n'y avait pas de médicaments." Pour lui, chacune d’entre elles est un véritable combat, qui lui fait vivre avec encore plus d’énergie les moments sans migraines. Par ailleurs, on sait que l’association de ces retentissements fonctionnels et émotionnels est responsable d’une altération de la qualité de vie qui est présente pendant les crises, mais également entre les crises du fait des conduites d’évitement que développent les migraineux afin d’essayer de prévenir la survenue des crises. Écoutez son témoignage captivant : ”c'est la guerre, j’ai l’impression qu’il y a comme un bombardement autour de moi”. Il est suivi du point de vue de Marie-Paule Lagrange, psychologue à la tête de l’Institut du Mal de Tête : “ce n’est pas du tout une maladie psychologique, c’est une idée fausse de dire que c'est psychosomatique.”
Dans le dernier épisode, c’est Sandrine qui témoigne. Elle est tourmentée par un mal incompréhensible pour elle-même et son entourage. Jusqu’à ce qu’elle soit prise en charge par un service expert de la migraine à l’hôpital Lariboisière, qui l’aide à vivre mieux sa condition de migraineuse. Écoutez son histoire de battante face à cette maladie : “On ne peut pas faire d'efforts parce que dès que le cœur s'accélère, la douleur augmente”. Par ailleurs, Sandrine fait partie de ces patients qui ont une migraine chronique, dans le sens où elle s’exprime parfois par des céphalées chroniques quotidiennes, définies par au moins 15 jours avec céphalée depuis au moins 3 mois. Puis, son témoignage est suivi de l’éclairage médical du Dr Cécilia Burcin, neurologue experte de la migraine : “On sait que 5 migraineux sur 10 n’ont pas reçu de diagnostic”. 
Prises de tête est un podcast du laboratoire Novartis Pharma.