Au revoir les patients - Un podcast de Libération

Dans cette série de podcasts, on entre dans le quotidien de Jean-Claude Fontaine, juste avant son départ à la retraite, après avoir exercé en tant que médecin généraliste en Normandie pendant près de 40 ans. 

Dans cette série de podcasts, on entre dans le quotidien de Jean-Claude Fontaine, juste avant son départ à la retraite, après avoir exercé en tant que médecin généraliste en Normandie pendant près de 40 ans. Ce récit est très touchant et a la particularité d’être raconté par sa fille, Alice Fontaine, qui va le suivre dans ses consultations au fil des journées. Pendant les derniers jours de sa carrière, Aline s’est demandé : que va-t-il rester de ce territoire, des repères que “son papa” a donné à ses patients ? Alors, elle l’a accompagné et a capté ses scènes de vie ordinaires où se mêlent le dévouement et la solidarité mais aussi des moments bouleversants, de souffrance ou de peine. La médecine rurale, trop peu documentée et racontée, est mise à l’honneur dans ce podcast, où l’on comprend que le départ de ce médecin de campagne va laisser un grand vide.
Dans cette tournée des au-revoirs, le point commun est la figure rassurante qu’incarne ce médecin auprès des habitants de cette petite commune, qui pour beaucoup sont des populations isolées, fragiles et vieillissantes. 
“Il enfile son beau gilet sans manches, pose son stéthoscope autour du cou : fin du rituel” raconte sa fille. On entre réellement dans l’intimité des consultations, qui sont parfois bouleversantes et difficiles. L’épisode 2 nous a particulièrement touché avec cette patiente qui refuse son placement dans un Ehpad décidé par ses enfants, s’en suit donc une confrontation avec le médecin qui tourne à la dispute. Cette immersion et ce type de témoignages se fait très rare mais est pourtant nécessaire pour comprendre comment se passent ces situations fortement délicates. “Tout a changé depuis 5 - 6 ans, avant on faisait beaucoup de visites à domicile. On ne pourra pas revenir en arrière, d’une certaine manière, on vit de façon différente notre métier” : ce podcast propose ici de profondes réflexions autour des changements qui animent la médecine de campagne et leurs conséquences sur les liens sociaux entre le médecin et les patients. Malgré tout, Jean-Claude sait rester jusqu’au bout auprès de ses patients. 
“Une famille a même offert un porte crayon en bois laqué à papa. Ils avaient fait gravé dessus : avec tous nos remerciements. Depuis, il l’expose sur son bureau” relate sa fille dans l’épisode 3. Certains épisodes sont animés par de simples partages de souvenirs communs entre Jean-Claude et ses patients, tissés pendant près de 40 ans d’exercice. Mais aussi, une réflexion autour des conséquences d’un tel dévouement quotidien d’un médecin dans le cadre familial. Aline nous raconte ses souvenirs d’enfance : “Je me souviens de ces nuits interrompues par des patients qui venaient sonner à la porte, un brin éméchés. Ils cherchaient le docteur pour les sauver de leurs détresse. Toujours nous leur ouvrions la porte avec le plus grand respect”. Et sa mère notamment, qui attendait que son mari rentre du travail tous les soirs jusqu’à très tard parfois, quand les consultations s’éternisaient.  
Aline prend aussi le temps de tendre le micro à des moments forts notamment quand il s’agit de la visite d’une patiente désorientée, qui perd la mémoire car atteinte d’une dégénérescence cortico cérébrale, et donc placée dans un centre spécialisé. La prise en charge de ces personnes fragiles est en effet un enjeu majeur des politiques de santé, et ce podcast prend le temps d’en expliquer les enjeux avec les commentaires du médecin. 
Cette tournée des au-revoirs s’achève à l’épisode 7 et, on le sent, a permis de renforcer les liens entre le docteur Jean-Claude Fontaine et sa fille.